S’adapter au changement de saison

L’automne est arrivé sans prévenir. Du moins en Moselle. Pluie, grisaille, températures plus fraîches, jours qui raccourcissent. Cela change beaucoup de choses !

Physiologiquement, nous sommes faits pour avoir moins d’activité avec la diminution de la durée du jour. Or, c’est précisément là que la vie moderne nous en demande le plus: rentrée, charge de travail, stress pour beaucoup de personnes.

Pour 80% d’entre nous qui sommes urbains, cela veut dire aussi vivre à l’intérieur, moins de soleil, moins d’exercice, de l’air pollué et confiné… même en plein air eût égard aux normes sanitaires.

On a tendance à manger davantage et plus roboratif.

Tout cela est lourd de conséquences pour nos organismes: plus de surcharge, moins d’éliminations. Le bénéfice de l’été s’estompe, les émonctoires commencent à être surchargés, la fatigue s’installe.

Quelques petits conseils pour tenir le coup:

  • Manger tôt et léger le soir: des légumes, des féculents à index glycémique bas, des épices, des plats chauds
  • Préserver son sommeil: accepter de se coucher tôt. Le sommeil n’est pas du temps perdu, c’est du temps de gagné sur le lendemain. Pendant le sommeil, le foie travaille, le corps et l’esprit se réparent.
  • Difficultés à trouver le sommeil ? Pensez à dîner léger, coupez le Wi-fi et éloignez votre téléphone portable de votre chambre, évitez la lumière bleue des écrans 2h avant le coucher. Une tisane d’Escholtzia (Pavot de Californie) peut aider à l’endormissement.
  • Le drainage du foie est souvent conseillé aux changements de saison. Je suis pour ma part assez réservée sur ce conseil, qui doit être individualisé. Il faut le plus souvent commencer par une revitalisation.
  • Continuer à pratiquer de l’exercice physique modéré et régulier, même en hiver.
  • Bien se couvrir et sortir respirer dans la nature.
  • Aérer régulièrement les pièces de vie et de travail.
  • Des huiles essentielles peuvent être diffusées (en-dehors de la présence humaine) pour assainir et désinfecter l’air intérieur. Les huiles essentielles de Tea tree, Ravintsara, Eucalyptus, Laurier noble, Epinette noire, Pin, Sapins, Citron (Attention aux bébés, jeunes enfants, femmes enceintes et allaitantes) sont les plus efficaces pour cela.
  • Pensez à la vitamine D et au zinc, garants d’une bonne immunité pendant l’hiver. La majorité des français sont carencés en ces deux micronutriments essentiels. Il est possible de se supplémenter, à raison de 1500 à 2000 UI/ jour en vitamine D3 et 15 mg de zinc par jour (de préférence citrate de zinc).
  • Et enfin, si vous avez la chance d’avoir une baignoire, essayez les bains de Salmanoff (voir les indications et les contre-indications)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Résoudre : *
27 − 8 =